Rechercher

La gentillesse, une force



La gentillesse est une force, une véritable source d’épanouissement. Malheureusement, elle est trop souvent associée à de la faiblesse, de la naïveté, de la bêtise, voire une forme de soumission.


Suis-je idiote si je souris à une inconnue? Suis-je faible si je complimente un proche? Suis-je naïve si je remercie quelqu'un ?


Devons-nous plutôt privilégier la méfiance, la méchanceté, le mépris ? Bien sûr que non !


Nous pourrions nous demander pourquoi sommes-nous gentils ? Être gentil est avant tout un souhait personnel, une envie de faire plaisir. Il ne faut surtout pas l'être dans l’espoir de bénéficier en retour de la bienveillance des autres.


Il n’est pas rare d’entendre des propos tels que « je ne comprends pas, j’ai tout fait pour toi et c’est comme cela que tu me remercies ! ». Premièrement, personne ne t’a demandé de faire quoique ce soit. Deuxièmement, tu l’as fait parce que cela TE faisait plaisir. T’es-tu demandé un instant si cela faisait également plaisir à l’autre personne ?


Faire plaisir aux autres, c’est très bien mais il ne faut donc rien attendre en retour !


Ensuite, il faut apprendre à se respecter. Être gentil, ce n’est pas accéder aux désirs des autres au point de s’oublier. C’est une bonne chose d’être à l’écoute des besoins des autres mais il faut également écouter ses propres souhaits, être bienveillant envers soi-même !


Faire preuve de gentillesse ne signifie pas dire oui à tout et supporter l’insupportable. Il est important de poser ses limites, de ne pas tout accepter, de s’affirmer et de se demander : « que suis-je prête à accepter ? », « qu’est-ce que je n’accepterai pas ? ».


Certaines personnes sont gentilles dans l’espoir de plaire aux autres. Déception garantie ! Comme je l’ai déjà mentionné auparavant, il ne faut pas craindre le regard des autres car déplaire est inévitable. Donc autant s’autoriser à être authentique et plaire et déplaire pour les bonnes « raisons ».


La gentillesse est une magnifique qualité. Elle aide à grandir, à avoir confiance en soi et dans les autres. Elle contribue au bonheur !


Et peut-être que certaines personnes profiteront de la gentillesse. Mais qu’est-ce que ceci représente par rapport aux nombreux bénéfices ? Faut-il changer sa nature pour autant ?


Je terminerai avec cette citation de George Sand 

« Gardez bien en vous ce trésor, la gentillesse. Sachez donner sans retenue, perdre sans regret, acquérir sans mesquinerie. »