Rechercher

De quoi avez-vous peur?



Si un ours fonce droit sur vous et que vous n’êtes pas dans un zoo, vous allez très probablement réagir par la fuite. La peur ressentie face à cette menace génère une réponse automatique qui augmente vos chances de survie. 


Les situations dans lesquelles notre vie est menacée sont plutôt rares et c’est une bonne nouvelle. Pourtant beaucoup de gens ont peur : peur de souffrir, peur d’échouer, peur d’être critiqué, peur de dire non, peur de parler en public, peur de prendre la mauvaise décision, peur d’avoir peur, ….  


Ces peurs ne sont pas réelles, ce sont des dangers imaginaires initiés par nos pensées. En les laissant nous envahir, nous nous condamnons à l’inaction, nous renforçons une situation inconfortable et alimentons notre douleur. 


En revanche, en faisant face à ces peurs, en les accueillant, nous récupérons de l’énergie à des fins plus créatrices, plus productives et nous augmentons nos chances de poursuivre nos rêves et nos objectifs.


Soyez courageux, ne laissez pas vos peurs vous immobiliser, accueillez-les et décidez d’avancer. Pour vous y aider, je vous propose de répondre par écrit à 3 questions :

Qu’est-ce qui vous fait peur ?

Ces peurs sont-elles fondées, réalistes ?

Qu’est-ce que ces peurs vous empêchent d’avoir, de faire, d’être ?


Multipliez les petits actes de courage et suivez les conseils d’Eleanor Roosevelt : 

« Faites chaque jour une chose qui vous fait peur. »